2ème étape de notre voyage au Japon : les Alpes Japonaises

Après Tokyo, nous avons pris le Shinkansen et le bus direction les Alpes Japonaises.

Nous avons tout d’abord rejoint Takayama, une ancienne ville féodale située au cœur des monts Hida et surnommée la petite Kyoto. Dans le centre les bâtiments datent de la période Edo et abritent aujourd’hui de nombreux ateliers, boutiques, auberges et maisons de thé pittoresques.

Takayama, Alpes Japonaises

Takayama, Alpes Japonaises

Takayama, Alpes Japonaises

Takayama, Alpes Japonaises

Le soir nous avons découvert notre Ryokan, le Oyado Koto no Yume. Superbe ! Un accueil personnalisé, une très belle chambre japonaise avec des yukatas à disposition et un onsen privé.
Le matin, nous avons goûté à notre premier petit déjeuner japonais.

Ryokan à Takayama, Alpes Japonaises

Le lendemain, nous avons pris le bus pour Shirakawago, village japonais classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Shirakawago est connu pour ses chaumières appelées « gassho zukuri ». Ce sont de grandes maisons rustiques en bois élevées sur quatre niveaux, et dont la principale caractéristique est leur toit de chaume en forme de triangle très pentu, conçu pour supporter le poids de la neige, très abondante dans cette région de décembre à mars.
Le village se visite très bien en une demi-journée en se baladant tranquillement dans les rues.

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Depuis l’observatoire d’Ogimachi, on a une très belle vue sur Shirakawago et les montagnes.

Shirakawago, Alpes Japonaises

Shirakawago, Alpes Japonaises

Le lendemain, nous avons poursuivi en bus vers Kanazawa. ancienne ville de samouraïs. A l’arrivée, on est accueilli par un gigantesque tori.

Kanazawa, Alpes Japonaises

Tout d’abord, nous sommes allés au marché d’Omi-cho. Sous des allées couvertes, de nombreux stands proposent des fruits de mer et poissons, des fruits et légumes.

marché d’Omi-cho, Kanazawa

marché d’Omi-cho, Kanazawa

Ensuite direction le parc du château de Kanazawa, où résidait la famille Maeda du Domaine de Kaga.
Détruit par un incendie, le donjon principal n’existe plus. Le parc est beau avec de vastes pelouses et la blancheur du château impressionne.

parc du château de Kanazawa

parc du château de Kanazawa

En suivant les murailles du château, on arrive à un charmant petit jardin, le Gyokusen-en qui a été construit en 1634 par le seigneur pour son épouse. On peut aussi admirer la vue du jardin depuis le Saisetsu-tei, l’une des plus anciennes maisons de thé du Japon.

parc du château de Kanazawa

Nous avons poursuivi par la visite du Jardin Kenroku-en, l’un des trois plus beaux jardins du Japon. Créé en 1676 par la famille Maeda, son nom fait référence aux 6 caractéristiques que doit posséder un jardin idéal : espace, quiétude, vénérabilité, magnifique vue, subtilité et fraîcheur. Sa superficie est de 11,4 hectares.

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Jardin Kenroku-en, Kanazawa

Et pour finir la journée, nous sommes allées nous balader dans le quartier des Gheishas, Higashi Chaya, pour admirer les bâtisses traditionnelles en bois. Mais nous n’avons pas aperçu de gheishas, …

quartier des Gheishas, Higashi Chaya, à Kanazawa

quartier des Gheishas, Higashi Chaya, à Kanazawa

quartier des Gheishas, Higashi Chaya, à Kanazawa

Le lendemain avant de prendre le Thunderbird pour Kyoto, nous avons fait une halte au Musée d’art contemporain du 21ème siècle.
Ce musée d’art de forme ronde expose des œuvres d’art contemporaines de type expérimental que l’on peut toucher avec entre autres une œuvre qui permet de se croire au fond d’une piscine remplie d’eau.

Musée d'art contemporain du 21ème siècle à Kanazawa

Musée d'art contemporain du 21ème siècle à Kanazawa

Musée d'art contemporain du 21ème siècle à Kanazawa

Bon à savoir à Kanazawa : si vous avez un Japan Rail Pass, vous pouvez prendre le Bus JR gratuitement. Il dessert les principaux lieux de visite.

J’ai beaucoup aimé cette étape dans les Alpes Japonaises, surtout après la frénésie de Tokyo !



Laisser un commentaire