Les plages du débarquement en Normandie

La première journée de notre séjour dans le Cotentin a été consacrée à la découverte des plages du débarquement.  La Basse Normandie, profondément marquée par le Débarquement et la bataille qui a suivi, est un lieu de mémoire. Partout, on peut voir des témoignages de l’horreur de la guerre. C’était très émouvant, …

Le D-day, le 6 Juin 1944, 170 000 soldats, 5 000 navires et 10 000 avions foncent vers les plages normandes. C’est le début de l’opération Overlord ! Ces soldats venus de 15 pays différents ont débarqué sur 5 plages stratégiques : Sword Beach, Juno Beach, Gold Beach, Omaha Beach et Utah Beach. La plus importante bataille du 20ème siècle aboutira à la libération de Paris puis à celle de la France.

Les plages du débarquement en Normandie

Nous nous sommes rendus tout d‘abord à Omaha Beach, puis à la Pointe du Hoc, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, le cimetière allemand et avons terminé cette journée en nous rendant à Utah Beach.

>> Omaha Beach
Située à Saint Laurent sur Mer, C’est la seconde plage où les américains ont débarqué. Les troupes américaines y subiront de lourdes pertes d’où le triste surnom de Bloody Omaha, « Omaha la sanglante ». Le 16ème régiment de la 1ère division d’infanterie américaine et le 116ème régiment de la 29ème division d’infanterie étaient chargés d’établir une tête de pont entre Port-en-Bessin et la Vire.

De nombreux obstacles avaient été installés par les allemands sur la plage pour empêcher un débarquement. Des bunkers bétonnés équipés de mitrailleuses et de canons étaient également installés sur la falaise.
La plage était divisée en quatre grandes zones de débarquement, nommées, de l’ouest vers l’est : “Charlie“, “Dog“, “Easy” et “Fox“.
La première vague d’assaut débarque à 06h35 mais très vite la situation a pris une tournure catastrophique. 58 chars réussissent à atteindre la terre ferme, mais dès 7 heures du matin, 14 d’entre eux étaient déjà détruits ou abandonnés.

Omaha Beach

Omaha Beach

Omaha Beach

Aujourd’hui, est érigée sur le sable une sculpture monumentales « Les Braves », œuvre du sculpteur Anilore Banon, en hommage aux 35 000 soldats qui ont débarqués sur la plage. Elle a été installée le 6 juin 2004 pour le 60ème anniversaire de la Libération. Sculptée dans l’acier et l’Inox, elle se compose de 3 parties :

  • « Les Ailes de l’Espoir » : illustrant l’engagement de ceux qui continuent le combat pour la démocratie.
  • « Debout la Liberté » : célébrant le courage des hommes qui se lèvent pour affronter et vaincre la barbarie et le totalitarisme.
  • « Les Ailes de la Fraternité » : commémorant l’engagement de ceux qui combattent pour l’établissement et le respect d’une égalité universelle des Droits de l’homme.

Omaha Beach, Les Braves

>> La Pointe du Hoc
Entre Utah Beach et Omaha Beach, la Pointe du Hoc domine la Manche. Point stratégique car fortifié par les allemands, le site fut pris d’assaut le matin du 6 juin par 225 Rangers du Colonel Rudder qui ont escaladé les falaises à l’aide de grappins, d’échelles et de cordes. Seulement 90 rangers ont réussi à atteindre le haut de la falaise.
Aujourd’hui, les vestiges de la batterie d’artillerie allemande et les trous d’obus sont toujours présents et témoignent de la violence des combats qui s’y sont déroulés.

La Pointe du Hoc

La Pointe du Hoc

La Pointe du Hoc

>> Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer
Situé sur la côte, surplombant la plage d’Omaha Beach, le cimetière américain s’étend sur 70 hectares. Il rassemble les tombes de 9 387 soldats tombés au combat, la chapelle, le mémorial et le jardin des disparus.

cimetière américain de Colleville-sur-Mer

cimetière américain de Colleville-sur-Mer

cimetière américain de Colleville-sur-Mer

>> Le cimetière allemand de la Cambe
Entre Bayeux et Isigny, le cimetière allemand de la Cambe rassemble 21 300 tombes. Au sol, de simples plaques carrées indiquent les sépultures des soldats allemands.  Le contraste avec le cimetière américain est saisissant.

cimetière allemand de la Cambe

cimetière allemand de la Cambe

cimetière allemand de la Cambe

>> Utah Beach
C’est le nom de code donné par les alliés à la plage de la Madeleine, à Sainte-Marie-du-Mont. Ce secteur avait été choisi par les alliés dans le but de pouvoir s’emparer plus rapidement du port de Cherbourg. La plage avait été divisée en 2 secteurs : Uncle Red et Tare Green, situés entre les villages des Dunes-de-Varreville et de La Madeleine.
Auparavant dans la nuit, les parachutistes étaient arrivés pour tenir les routes qui traversent les marais jusqu’à Utah Beach pour permettre par la suite aux Alliés de quitter les plages.

Le 6 juin 1944, à 6h30, sous le commandement du général Eisenhower, les forces navales alliées débarquent composées du 8ème régiment de la 4ème division.
Moins meurtrier qu’à Omaha Beach, le premier jour du débarquement à Utah Beach a été un succès : plus de 20 000 GI’s, 1 720 véhicules et 1 695 tonnes d’approvisionnement arrivèrent sur le sol français.

Utah Beach

Utah Beach

Utah Beach

Notre première journée s’achève mais avant de rentrer à notre hôtel, l’hôtel des Isles, nous faisons une halte à Isigny pour déguster les fameux caramels dans la boutique « Les Halles d’Isigny ».

Les Halles d'Isigny

On y trouve toutes sortes de caramels : nature, au beurre salé, aux pommes, … mais aussi d’autres gourmandises de Normandie.  Que de tentations !

Les Halles d’Isigny
Z.A. Isypole
Rue du 19 Mars 1962
14230 Isigny-sur-Mer



3 commentaires

  1. J’aimerais vraiment beaucoup voir un jour ces plages de mes yeux. C’est tellement important de se souvenir !

  2. Claire wrote:

    important devoir de mémoire, super reportage !

Laisser un commentaire